Archive - Rede

07. dez. 2019 in Freiburg

Rede

Rede 2017

Mes bien chers enfants,

Retrouver vos sourires et vos visages émerveillés, quel plaisir ! Avez-vous tous reçu votre biscôme ?

Chaque année, j’essaye de contenter chacun de vous, mais vous êtes si nombreux ! Tellement nombreux que j’ai eu de la peine à me frayer un chemin jusqu’à ma belle cathédrale ! J’aurai peut-être dû accepter l'invitation de mes amis Gordon et Bennett. Ils m’ont gentiment proposé de venir en ballon. Malheureusement, dans la nacelle, il n’y avait pas assez de place pour mon cher Babalou. Et oui, je ne peux pas me séparer de mon âne, que ferais-je sans lui ? Lui qui rythme ma vie et même mon discours !

Pourquoi se presser ? Prenons le temps de vivre ! Meine lieben Kinder,

ich freue mich sehr, wieder in Freiburg zu sein! Man fühlt sich wohl in eurer Stadt!

Wenn ich in eure leuchtenden Gesichter schaue, wenn ich eure Kinderhände sehe und eure Rufe höre, dann wird mir richtig warm ums Herz!

Ihr seid doch wohl brav und folgsam gewesen?... Sicher?...

Ah! Was für ein Glück, hier zu sein. Freiburg bewegt sich, Freiburg ist dynamisch ! Hier werden Festivals und Sportveranstaltungen auf die Beine gestellt.

Hier wird geforscht und die Zukunft geplant.

Man spricht nicht nur Deutsch und Französisch, sondern auch Englisch: Adolphe- Merkle-Institute, Innovation and Resaerch, NeighborHub, Bluefactory.

Die Swiss Living Challenge war in Amerika und hat einen ersten Preis geholt. Man ist also auf dem richtigen Weg und hat sich nicht «trumpiert».

Mes chers petits, vous qui allez à l’école avec entrain, je vous félicite ! Continuez de bien travailler mais n’oubliez pas de jouer ! Jouez dehors entre amis, créez, inventez, faites du sport, de la musique ! Evadez-vous au quotidien ! Profitez de votre jeunesse pour explorer vos passions, développer votre envie d’apprendre et de progresser. J’aimerais quand même dire un petit mot à vos parents : vous êtes accros, accros à vos natels. Combien de fois je vois des adultes, le nez rivé sur leurs écrans, ignorant presque les enfants qui les accompagnent.

Parents, faites un effort, Levez-les yeux et encouragez vos enfants dans leurs découvertes !

J’ai entendu, depuis quelques temps, parler çà et là de Jeux Olympiques !

Ici à Fribourg ? Fribourg ville olympique ! Pour nos politiciens, ce sera Simple ! Basique !

Je me réjouis de voir toutes ces compétitions, du Hockey sur le Lac Noir, du bobsleigh à Moléson et, pourquoi pas, Lara Gut qui remportera une médaille à la Berra !

A propos Berra ! Unsere Drachen werden bald achtzigjährig, aber sie erleben eine zweite Jugend und speien Feuer, dass dem Eismeister Angst und Bange wird. Wie

die French Connection halten sie zusammen und Barry hält ihnen wie Cerberus den Weg frei.

Mein Herz schlägt wieder für die Copains von Gotteron ! Oui, je suis un fan de la première heure, et je vous promets que je ne raserai pas ma très longue barbe tant que vous ne serez pas champions ! ho, ho, ho !

Mes chers Fribourgeois, vous êtes le cœur de ce canton, continuez à le faire battre et prenez soin de lui !

Je me suis inquiété pour tous ces poissons retrouvés morts ce printemps dans la Sarine, les désastres écologiques sont trop nombreux sur la planète et pas uniquement quand une ministre verte quitte le gouvernement.

Ich habe vor langer Zeit zwei Freiburger Buben kennen gelernt, die schon bald grosse Verantwortung übernehmen!... In Bern!... Klein-Dominique wird der Bundesversammlung vorstehen et le petit Alain sera même Président de la Confédération !

Entre nous soit dit: Die beiden waren nicht immer vorbildliche Kinder und haben manchen Streich gespielt. Aber damit sie nicht vom richtigen Weg abkommen, dafür habe ich ja meine Schmutzlis.

J’espère que tous deux feront leur possible et pourquoi pas des miracles afin de vous éviter l’incontournable déprime d’assurance-maladie.

Encore une fois mon ami Charles me prête sa belle cathédrale ! Merci Charly ! Bientôt je te prêterai mon âne ! Pour l’instant, tu t’épanouis à bicyclette !

Tu pédales sans cesse, en ville, aux 12 Heures de l’Auge et pourquoi pas …. l’année prochaine… au départ du tour de Romandie !

N’abuse pas d’hosties et de potions divines, les contrôles anti-dopage sont de plus en plus performants !

Wenn jeder in Freiburg Fahrrad fahren würde oder die öffentlichen Verkehrsmittel benutzen würde, wäre es viel angenehmer, die Luft wäre sauberer und die Atmosphäre viel freundlicher.

Chers collégiens, merci de m’accueillir chaque année dans votre beau collège ! Cette année, vous m’avez fait le cadeau d’une fête prolongée avec, demain, une chasse aux biscômes !

Mes bons collégiens, vous avez le sens de la fête, mais attention ! N’oubliez pas le travail ! Dans quelques temps, vous irez peut-être à l’université et là, ça va taxer.

Es gibt zwar günstige Kredite für die Spaghetti bolognese und andere Spezialitäten aus Bologna, aber an unseren Universitäten ist das Studentenleben nicht mehr so billig zu haben.

Mes chers petits, bientôt, déjà, je repartirai. Le voyage est long, mes pères fouettards ne sont pas partout les bienvenus et les tracasseries administratives fatiguent terriblement Babalou. Heureusement, en chemin, je pourrai m’arrêter chez mes amis paysans qui n’hésitent pas à nous héberger et à nous nourrir malgré leurs difficultés et leur rude labeur.

Hoppla, wie beim Plaudern so die Zeit vergeht! Leider muss ich schon Abschied von euch nehmen.

Die Rückkehr wird für mich immer beschwerlicher, und jetzt sagt man mir sogar, ich solle über Dublin nach Hause zurück. Wo soll das noch hinführen ?!

Aber ich freue mich schon sehr, nächstes Jahr wieder zu kommen. Auf Wiedersehen meine lieben Kinder.

Mes chers petits, il est maintenant temps de vous quitter, mais n’ayez crainte, je veillerai sur vous, petits et grands, chaque jour tout au long de l’année.

Adieu, donc, enfants bénis de mon cœur !

Thomas Gremaud 3A2


Rede 2016

Mes biens chers enfants,

Qu’elle est Belle cette foule colorée, Lumineuse, Rayonnante! Porteuse d’espoirs et de vie!

C’est un PLAISIR de vous retrouver petits et grands si nombreux et souriants. J’ai bien failli être en retard. En effet, je suis resté un moment à la gare de Côme en compagnie de demandeurs d’asile, ils avaient bien besoin de mon aide! Pour entrer en Helvétie, certains groupuscules d’extrême droite ont plus de facilités qu’une simple famille du proche Orient. Espérons que la Suisse prenne exemple sur vous ! Et que chacun accueille les étrangers avec allégresse.

Meine lieben Kinder, es ist mir eine riesige Freude euch alle strahlend und mit leuchtenden Augen trotz der Kälte und der Nacht wiederzusehen. Es ist wunderbar, so viele ganz unterschiedliche Menschen zu treffen, ältere und jüngere, größere und kleinere. Freiburg strahlt heute so hell wie noch nie. Ich danke euch für euren überaus herzlichen Empfang.

Avez-vous remarqué, mes chers, que mon balcon ainsi que le portail sud ont été totalement rénovés ? Merci à toutes les personnes qui prennent soin de ma belle cathédrale ! Et Merci à vous d’être à nouveau là pour m’écouter ! Merci ! Ooh je sais… je radote un peu et c’est normal vu mon grand âge ! Aujourd’hui nous sommes tous ici, mais qui peut affirmer que ce sera le cas demain ? Nous consommons trop, beaucoup trop, comme si nous avions trois planètes. Mes chers enfants, prenez garde ! Nous n’en avons qu’une seule. Chacun doit en prendre soin et il n’est pas nécessaire de voler sans cesse aux quatre coins du monde pour découvrir toutes les richesses de notre belle planète.

Auf dem Weg aus meiner Heimat, der Türkei, bis hierher nach Freiburg habe ich tausende Kinder kennengelernt, die alles verlassen mussten. Auch diese Kinder haben Hoffnung, auch diese Kinder träumen. Sie träumen von Freiheit, von Glück und von Frieden. Diese Kinder sind genau wie ihr. Trotz der äusseren Unterschiede bleiben Kinder im Grunde immer Kinder. Ich hoffe, ihr seid euch alle bewusst, dass ihr in einem wunderschönen und friedlichen Land lebt, das euch alle Möglichkeiten eröffnet.

Euer sonst so todernster Bundespräsident hat es auf den Punkt gebracht: „Rire c’est pon pour la zanté!“ Dem kann ich nur zustimmen. Vergesst nie zu lachen. Rire et sourire sont les vitamines de l’âme et de l’esprit. Natürlich solltet ihr brav sein, aber das heißt nicht, dass ihr nie lachen dürft und das haben leider zu viele Erwachsene vergessen.

Oui, mes chers amis, écoutons notre bon vieux Johann, Rions !

Rire, c’est vivre ! C’est être relié à nos émotions, voilà ce qui manque à notre société dirigée par une économie sans âme. E-co-no-mies ! Voici le maître-mot de nos chères autorités politiques ! Riches de centaines de millions de bénéfices, elles économisent en prévision des jours sombres. E-CO-NO-MIE ! Et si le maître-mot était ECO-LO-GIE ? Au diable les routes et les ronds-points ! Investissons dans l’éducation, la culture, l’Art de vivre ! Et n’attendons pas 25 ans pour rendre un fumeux hommage à nos grands artistes !

In Estavayer fand dieses Jahr das eidgenössische Schwingfest statt. Ihr Freiburger habt den Beweis geliefert, dass es auch bei den Welschen nicht immer heisst: « toujours rigol,chamé travailler » sondern auch « beaucoup rigol, très bien travailler ». Ich muss euch aber doch an etwas Wichtiges erinnern: Im Gegensatz zum eidgenö- ssischen Schwingfest dürfen in der Politik auch die Frauen am Wettbewerb teilnehmen, vielleicht hat das Freiburger Bündnis das dieses Mal vergessen...?

Sous le règne de la peur, notre planète a bien triste mine. A la barbarie, à la haine, à la terreur, il faut répondre par l’amour, l’ouverture et le partage. Je comprends que certains aient peur mais comme le dit mon bon ami Maître Yoda : « la peur mène à la colère, la colère mène à la haine et la haine mène à la souffrance ». N’ayez pas peur de vous ouvrir à l’autre et d’aller à sa rencontre.

Mes chers écoliers, vous avez la chance d’avoir un enseignement de qualité, il paraît que vous faites partie des meilleurs élèves de Romandie, je vous en félicite ! Continuez sur cette voie ! Gardez un esprit vif et ouvert, soyez créatifs et inventifs, n’imposez pas de limite à votre imagination, laissez-la pleinement s’exprimer ! Explorez tous les chemins de la créativité avec sensibilité et intelligence. Mes chers enfants, ouvrez grands les yeux, émerveillez-vous de notre belle nature ! Exigez le monde ou rien !

Jetzt wird es aber langsam Zeit. Ich muss mit Babalou und meinen Schmutzlis weiterziehen, denn viele anderen Kinder warten auf uns. Ich bitte euch, meine lieben Kinder, das Lachen nicht zu vergessen, das Leben zu genießen, die weite Welt da draußen zu entdecken. Euch gehört die Welt und nichts weniger! Auf baldiges Wiedersehen, meine lieben Kinder !

Mes chers enfants, il est déjà temps de vous quitter, mais soyez sans crainte ! Je veillerai sur vous tous les jours de l’année et nous nous retrouverons l’an prochain ! Au revoir enfants chéris de mon cœur.


Rede 2015

Mes biens chers enfants,

Quelle joie de vous retrouver dans ma belle ville de Fribourg. Nous voilà tous réunis, une nouvelle fois, petits et grands devant ma somptueuse cathédrale. Admirer toutes vos frimousses souriantes m’emplit de bonheur. L’air de Fribourg est tellement pur et tellement vivifiant. Prenez soin de ne pas le polluer, faites comme moi, employez la seule véritable voiture du peuple : un âne ! C’est le meilleur véhicule utilitaire. Cette année encore, mon âne Babalou m’a accompagné lors de mes périples. Et même si parfois quelques flatulences lui échappent, il réussit tous les contrôles anti-pollution sans sournoiserie et cela même avec une charge maximale de biscômes.

Meine lieben Kinder,

Es ist so schön, dass ihr alle da seid. Ich freue mich sehr, wieder in dieser herrlichen Stadt zu sein. Zusammen mit Babalou nehme ich den weiten Weg immer gerne auf mich und verzichte auf moderne Transportmittel. Wir gehen lieber etwas langsam und gemächlich, denn… vom Dieselvauwee (= VW Diesel) bekomme ich Bauchweh!

Mes doux enfants, votre joie de vivre et votre enthousiasme me font chaud au coeur. Si le scoutisme a pu fêter ses 100 ans cette année, c’est grâce à vous, des générations de jeunes volontaires optimistes, qui s’appliquent à partager leur bonheur autour d’eux. Oui, comme le disait mon vieil ami Baden Powell : « la bonne humeur est aussi contagieuse que la rougeole » ! Mais que vois-je ? La foule ici est victime d’une autre épidémie : La smartphonite aigüe !

Cette technologie nous fait revivre de beaux instants et nous fait gagner un temps précieux, mais comment l’occupons-nous ? Nous surfons, nous surfons, nous surfons ! Ne vous abrutissez pas devant des écrans. Restez curieux. Profitez pleinement de la vie qui s’offre à vous. Soyez inventifs. Un livre vaut mieux qu’un jeu vidéo. Restez créatifs, à l’image de notre cantonnier qui écrit et transforme la poussière de nos rues en roses éclatantes.

Liebe Schüler, die Welt ist voll von Gewalt und Terror. Überall auf der Welt strecken Bombenattentate und Gewehrschüsse unschuldige Menschen nieder. Lasst euch nicht einschüchtern und habt keine Angst. Lernt noch mehr, weil Wissen und Weisheit stärker sind als die Kugeln der Terroristen: „Die Weisheit gibt dem Weisen mehr Stärke als zehn Gewalthaber, die in der Stadt sind“.

Cette année, le voyage jusqu’à vous fut long et périlleux, les frontières qui avaient disparu ont réapparu, plus impressionnantes encore. Je ne suis pas le seul à vouloir rejoindre notre bonne et paisible Suisse, des populations entières sont en marche. Elles espèrent trouver refuge dans le calme de nos contrées. Espérons que chacun saura ouvrir son coeur. Restons dignes restons libres, restons humains ! Allumons des feux pour réchauffer les coeurs plutôt que pour attiser la peur.

Die Welt verändert sich, die Ereignisse überstürzen sich. Wen erstaunt es, dass einige von unseren Nachbarn unvernünftig werden? Ich bin enttäuscht, denn sie sollten nicht vergessen, solidarisch und menschlich zu sein. Hoffen wir, dass ihnen noch ein Licht aufgeht!

Mes chers amis de la terre, vous qui façonnez le paysage, vous qui nous nourrissez, vous méritez d’être entendus ; un lait si beau doit avoir un prix à sa hauteur.

Un si grand lait vaut bien plus que son prix en magasin, il est inestimable.

J’en bois tous les matins un grand verre et je comprends votre « ras-le-bol » ! Mais restez franc et fort, car celui-ci perd gentiment de sa valeur.

Dieses Jahr le bilinguisme a fait Fortschritte in unserem grossartigen Kanton. La première édition de la « journée du bilinguisme » hat in unserem Kalender stattgefunden. Je vous en félicite ! Die Kenntnis der Sprachen permet de comprendre son prochain, aber es erlaubt auch de construire la «maison de son être» und deswegen muss man ses fondations souvent fragiles, verfestigen.

Chères étudiantes et chers étudiants, une fois de plus j’aimerais vous féliciter de votre assiduité et de votre engagement dans vos études. Profitez de votre jeunesse, mais n’oubliez pas vos devoirs de citoyen ! Voter peut sembler ennuyeux, superflu, mais il est important de jouer le jeu de la démocratie, pour que politique rime avec éthique, et pas seulement avec médiatique!

Was wäre Freiburg ohne Bolzenfasnacht und Rababou! Ja, zum Glück, haben sich ein paar unermüdliche Bolzen ein Herz gefasst und uns dieses lustige Fest bewahrt. Den Rababou und uns alle freut es, denn solche Traditionen gehören zur Identität unserer Stadt.

Vergangene Kulturen haben uns einen wunderbaren, aussergewöhnlichen Reichtum hinterlassen. Es schmerzt mich zu sehen, dass einige Finsterlinge ihre Bedeutung missachten und diese kostbaren Kulturgüter zerstören. Wenn sie es vermöchten, würden sie Sonne, Mond und Sterne verfinstern, aber glücklicherweise bleiben Mondfinsternisse, wie wir sie vor einigen Monaten gehabt haben, Naturereignisse, die solchen Machenschaften entzogen sind.

Mes chers petits, il est déjà temps pour moi de vous quitter, mais ne soyez pas tristes, je reviendrai, et bien avant la prochaine éclipse lunaire, je vous en fais la promesse. Je veillerai sur vous, petits et grands, chaque jour tout au long de l’année.

Leider, leider muss ich euch verlassen. Die Zeit drängt, ich habe noch einen langen, beschwerlichen Weg vor mir. Zusammen mit meinen Schmutzlis und Babalou gehe ich auf Visite in den Sensebezirk, wo man uns hoffentlich mit Glockenklang, Freudenfeuern… und Gifferstee empfangen wird.

Auf Wiedersehen, meine lieben Kinder

Adieu donc, enfants chéris de mon coeur !

Saint-Nicolas